Futurs entrepreneurs : bougez-vous !

Passez à l'action pour créer votre entreprise

 

Le ton de ce nouvel article est donné. Je vous délivre ici quelques clés pour mener à bien votre projet. Cet article s’adresse tout particulièrement à ceux qui hésitent ou qui ne savent pas comment agir au commencement d’un projet de création d’entreprise. Nous ne parlerons pas stratégie, forme juridique ou finance. Nous allons aborder des thèmes plus profonds. Nous allons parler de vous, de votre personnalité, de votre attitude et de vos ambitions. Vous êtes prêt ? Le décollage est imminent !

Adopter le bon mindset

 

Ce terme vous est étranger ? Nous pourrions simplement le traduire par l’état d’esprit que vous devez adopter pour atteindre votre objectif : réussir votre création d’entreprise. Alors, oubliez un peu votre business plan et coupez la TV ou Netflix un instant.

 

Quelles sont les bonnes attitudes à adopter alors ? Tout d’abord pour devenir un chef d’entreprise, une entreprise ou un porteur de projet, vous devez avant tout avoir une vision. C’est le propre des entrepreneurs qui réussissent. Ils sont visionnaires. Ils trouvent une idée de business pertinente et ont immédiatement une vision de ce qu’ils pourraient en faire. On ne parle pas d’argent ici, mais d’une simple idée qui germe dans votre esprit et qui reste là, qui revient dans vos pensées régulièrement au point de vous obnubiler en permanence, dans votre voiture, pendant le dîner voire la nuit.

 

Pour aller plus loin, commencez à vous voir en train de développer l’idée pour en faire une activité professionnelle. Quelles sont les compétences qui vous font défaut pour y parvenir ? Êtes-vous prêt à vous lancer dans cette aventure ? Allez-vous avoir le courage de foncer dans ce projet pour aller plus loin ? Vous devez vous voir en tant qu’entrepreneur dès cet instant. Vous pouvez être le patron. Vous pouvez monter une société qui apporte quelque chose aux autres. Vous devez imaginer et comprendre le rôle d’un chef d’entreprise. Gérer la trésorerie, les potentiels salariés, le point de vente, le matériel et les produits ou services à proposer à vos futurs clients.

 

Vous voyez, vous commencez à rêvasser de votre projet en lisant ces lignes, je me trompe ? Vous êtes en train d’adopter le bon mindset, celui de ceux qui avancent, de ceux qui créent et qui parviennent à leur but. Vous avez peur ? Vous avez des doutes ? C’est normal, tout bon entrepreneur en a, sinon il est certain de foncer droit dans le mur. Oubliez le passé, votre vision du salarié bien tranquille avec son CDI et son salaire. Devenez un leader ambitieux et n’ayez pas peur de réussir ! Ne craignez pas le jugement des autres, bien au contraire !

 

Ne restez pas isolé

 

Le pire pour lancer un projet est de rester dans son coin. La procrastination, ça vous parle, vous savez cet art que nous maîtrisons quasiment tous à la perfection. Celui de reporter à plus tard ce qui doit être fait. Vous devez vous bouger, contacter les organismes en lien avec votre projet pour étudier ce qui est faisable ou non. Je pense là à la chambre des métiers, à la chambre du commerce, aux associations d’aide à la création d’entreprise ou encore à votre banque selon vos besoins financiers. Vous allez apprendre des tas de choses pour comprendre comment fonctionne une entreprise, la gestion financière, les règles à respecter, comment créer juridiquement votre nouvelle entreprise.

Ne restez pas seuls, entourez vous !

Vous êtes en train de franchir une étape capitale ici. Vous êtes en train de mettre la locomotive en route. Celle qui ne va pas s’arrêter sur de petits obstacles, car vous avez adopté le bon mindset, celui de l’entrepreneur, celui de ceux qui réussissent ! Commencer à en parler à vos proches. Votre conjoint(e) sera votre allié même si l’idée va être terrifiante au départ. Vous lui proposez de sauter dans le vide sans filet ! Allez-y en douceur, ménagez vos troupes. Amenez le sujet progressivement pour les familiariser à l’idée. Parlez de votre idée en disant que cela pourrait donner naissance à une belle entreprise. Revenez sur le sujet régulièrement, mais sans être trop insistant. Pendant ce temps, vous travaillerez sur cette idée pour avoir un projet plus précis.

 

Une fois que vous allez déclarer à vos proches que vous souhaitez créer une entreprise, que vous avez étudié le projet depuis plusieurs semaines, vous signez une sorte d’engagement oral (ou moral) avec vos proches et surtout avec vous-même. Vous avez lancé le pavé dans la marre, tout le monde vous attend au tournant. Il est difficile de faire marche arrière. Alors, ne lancez pas des idées en l’air si vous ne vous sentez pas vraiment l’étoffe d’un entrepreneur. Bien entendu, si vous découvrez que vous n’avez pas les qualifications requises ou qu’il vous est impossible financièrement d’atteindre votre but, vous pouvez reculer, le but n’est pas de vous retrouver dans une situation catastrophique.

 

Dans le cas contraire, foncez ! Donnez tout pour ce projet ! Il doit devenir l’une de vos trois priorités. Je vous laisse libre de définir clairement les deux autres. Nous avons tous nos impératifs (santé, finance ou autre projet de vie comme l’achat d’une maison. Vous pouvez peut-être reporter votre lancement, mais vous continuerez à avancer sur votre nouveau bébé.

 

Observez la concurrence

 

Quoi de mieux que ses futurs concurrents pour obtenir des informations ? Il est peu probable que vous lanciez votre entreprise dans un domaine qui n’existe pas encore. Vous pouvez peut-être profiter d’une absence de concurrence localement, mais dans ce cas, existe-t-il réellement un marché ? Vous allez devoir le découvrir. Épluchez le site Internet de tous vos concurrents, observez les prestations qu’ils proposent, leurs tarifs, leurs engagements envers leurs clients, les avis de ces derniers et identifiez les pistes pour élaborer votre projet.

 

Si votre principal concurrent est situé proche de chez vous, rendez-vous dans son magasin pour découvrir ses points forts et identifier ses points faibles. Ceux-ci pourraient devenir vos points forts qui feront la différence. Observez le comportement de ses collaborateurs, sa façon de recevoir ses clients, etc.

 

Néanmoins, je vous déconseille de vous attaquer à lui frontalement ou de manière sournoise en cherchant à lui nuire. N’allez pas ouvrir une poissonnerie en face d’un poissonnier dans une petite ville… Pour les entreprises de service, il est parfois utile de rencontrer un concurrent situé à quelques kilomètres… Qui sait, peut-être pourrait-il vous sous-traiter des missions, ce qui pourrait vous aider à vous lancer.

 

Investissez-vous vraiment dans votre projet

 

Il n’y a pas deux poids, deux mesures en la matière. Ça sent la phrase toute faite, mais elle prend tout son sens dans un projet de création d’entreprise. Vous ne pouvez pas reporter indéfiniment votre projet ou freiner vos ardeurs. Vous devez vous investir dans votre projet à 300 %. Apprenez à maîtriser vos priorités pour aménager des plages de travail consacrées exclusivement à votre future entreprise. Et cela ne doit pas être que 10 minutes par-ci par-là.

 

Bien sûr, vous pouvez réfléchir à certains points dans le bus ou le métro ou encore dans la salle d’attente de votre dentiste. Mais les points importants doivent être étudiés au calme en prenant le temps de chercher les informations, de les croiser et de réfléchir à votre angle d’attaque. Car il s’agit bien de cela, vous allez attaquer un marché, qu’il existe ou non. Ne négligez pas vos autres priorités, vous devez assurer vos arrières et préserver vos relations avec vos proches ainsi que votre santé, bien évidemment.

 

D’ailleurs, sur ce point, n’ayez pas peur d’avoir des concurrents. S’il y en a, c’est qu’il y a un marché, donc des clients à séduire ! Créer un marché est souvent une tâche plus difficile. Il faut convaincre que ce que vous proposez est pertinent, rentable ou efficace ! Ce point fera l’objet d’un prochain article à venir !

 

Établissez des objectifs clairs

 

Définissez des objectifs spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et limités dans le temps (SMART). Cela vous permettra de rester concentré et d’évaluer vos progrès de manière plus précise. N’imaginez pas fonder une multinationale qui vous rendra millionnaire avant la fin de l’année… Enfin, cela est possible… Mais il va falloir bon nombre de compétences, une équipe performante, beaucoup d’investissement et un sacré réseau professionnel… et encore… faut-il avoir quelque chose à vendre qui puisse atteindre un tel objectif !

 

En bref, définissez votre stratégie en tenant compte de la réalité du terrain. J’entends par là, que vous allez devoir évaluer votre capacité à produire ou accomplir les missions quotidiennes sans négliger la partie administrative (rédaction des contrats de vente, devis, facturation et déclarations fiscales et administratives).

 

Vous allez devoir évaluer votre besoin en trésorerie pour faire fonctionner votre entreprise sans perdre d’argent. Vous allez définir votre budget pour le lancement afin d’affronter les premiers mois sans avoir beaucoup de clients. Réfléchissez aux options pour vous faire connaître afin d’atteindre vos prospects efficacement.

Soyez audacieux en voyant grand, mais gardez les pieds sur terre

Voyez grand, mais gardez les pieds sur terre

 

Si vous devez être réaliste, vous devez aussi envisager le long terme. Comment espérez-vous voir votre entreprise grandir ? Souhaitez-vous former à terme une équipe avec de nombreux collaborateurs ? Avoir plusieurs points de vente ? Agir sur différentes régions ou pays ? Quel est le chiffre d’affaires à envisager dans 5 ans ? Dans 10 ans ? Quel est le niveau de vie que vous souhaitez atteindre ?

 

Si vous devez garder les pieds sur terre pour la phase de démarrage et les 3 premières années, il faut penser à l’avenir en voyant grand. Cela vous permet de vous fixer des objectifs à plus long terme pour continuer à développer votre entreprise. Fixez-vous des paliers à franchir. Bien entendu, au départ cela restera assez vague, mais cela vous donne une direction à suivre. Cela va vous motiver à vous lever même les jours difficiles, car vous n’avez pas encore atteint votre prochain but, votre prochain objectif !

 

N’ayez pas peur de vous agrandir ou de grossir (votre entreprise, pas vous !), votre entreprise doit se développer pour survivre face à la concurrence et aux évolutions du marché et l’arrivée de nouvelles technologies. Gardez un œil sur tous ces points régulièrement en réalisant une veille pour découvrir des pistes de développement et pour vous préparer aux virages économiques ou techniques qui vont se profiler tout au long de votre carrière !

 

Soyez prêt à sortir de votre zone de confort

 

L’innovation et la croissance surviennent souvent lorsque l’on sort de sa zone de confort. Ne craignez pas d’explorer de nouvelles idées, de tester de nouveaux marchés et d’essayer des approches différentes. Cela peut sembler compliqué ou effrayant, mais vous n’avancerez pas en stagnant (dit comme cela, ça semble un peu évident n’est-ce pas ?), vous devez prendre les devants.

 

Rester dans sa zone de confort est le meilleur moyen de se planter. Bon nombre d’entrepreneurs peuvent vous le dire…  Sans vous mettre un peu en danger, vous ne progresserez pas, vous ne développerez pas de nouvelles compétences et vous limiterez vos possibilités. Il ne s’agit pas de se stresser pour rien, juste de provoquer le destin avec une petite dose de bon stress pour vous faire avancer !

 

J’entends souvent des entrepreneurs dire qu’ils ont accepté une nouvelle mission d’un client régulier avant de savoir comment la réaliser. Ils acceptent puis se forment et trouvent les solutions, c’est souvent une fois devant le fait accompli que l’on trouve les solutions. Ne partez pas dans tous les sens pour autant, restez dans des domaines proches de votre activité. Mais, n’hésitez pas à relever de nouveaux défis !

 

Cultivez la résilience

 

L’entrepreneuriat comporte des hauts et des bas. Cultivez la résilience en développant des stratégies pour faire face au stress et aux défis. La capacité à rebondir après des revers est une qualité essentielle d’un bon entrepreneur. Salarié qui démissionne, Prud’Hommes, client non satisfait qui refuse de payer… Le quotidien d’un entrepreneur n’est pas de tout repos. Beaucoup de stress, d’énervement ou de défaitisme sont au programme…

 

Prenez chaque épreuve comme une étape à franchir. Gardez la tête haute, si vous avez mal réalisé une mission, prenez sur vous et trouvez des solutions pour satisfaire vos clients. Si vous avez un salarié qui vous mène la vie dure, trouvez une solution pour vous en séparer quitte à devoir lui payer une prime de départ (avec une rupture conventionnelle, par exemple).

 

Chaque problème vous permet d’apprendre. Vous n’échouez pas, vous progressez ! Vous apprenez à trouver des solutions. Comme j’aime à le dire, avec une bonne dose de positivité, il n’a pas de problème sans solution ! C’est comme ça que j’avance depuis près de 14 ans en tant qu’entrepreneur, mais aussi dans ma vie personnelle.

 

On en revient au bon mindset encore une fois. Soyez positif et la vie sera bien plus simple. Si vous voyez tout en noir, que vous vous morfondez au moindre problème en passant que tout n’est qu’échec, que vous ne vous en sortirez pas… vous finirez au fond du trou et vous ne vous en sortirez pas… Prenez les problèmes à bras le corps !

 

Réfléchissez, innovez et avancez ! Un problème après l’autre ! Vous en sortirez grandi ! Même quand tous vos comptes sont dans le rouge, il y a toujours une solution, un client qui vous doit de l’argent, un outil à revendre pour faire de la trésorerie ! N’oubliez pas aussi de vous doter d’un capital de départ suffisant pour ne pas vous retrouver à court d’argent au bout de seulement quelques semaines, sinon c’est la faillite assurée ! Vous prévoyez 3 mois de trésorerie pour vous lancer, doubler la mise ! Là encore, trouvez les bonnes solutions, sollicitez les aides à la création pour doper votre mise de départ et épargnez plus longtemps pour créer votre entreprise !

Futurs entrepreneurs, prenez le temps de respirer !

Prenez le temps de respirer

 

Je terminerai sur ce point. Si vous n’êtes pas fan de yoga et autres techniques de développement personnel qui semble plus proche de pratique sectaire qu’autre chose pour vous, alors, prenez juste le temps de respirer !

 

Inspirez lentement, profondément et retenez votre souffle 3 à 5 secondes, puis soufflez un bon coup ! Recommencer 3 fois… Essayez, vous verrez, cela vous aidera à évacuer les tensions et à reprendre vos esprits après un moment difficile ou avant un rendez-vous important ! Cela vous aide à limiter le mauvais stress pour favoriser le bon stress (celui qui vous fait avancer tout en sortant de votre zone de confort, vous vous rappeler ?).

 

Futurs entrepreneurs, futures entrepreneuses, bougez-vous et prenez soin de votre mental !

2 réflexions sur “Futurs entrepreneurs : bougez-vous !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut