Comment créer une auto-entreprise ?

Créer une auto-entreprise, ou micro-entreprise, peut sembler complexe au premier abord, mais avec les bonnes informations, c’est un processus accessible à tous. Je vous guide à travers les étapes essentielles pour lancer votre activité sous le statut d’auto-entrepreneur. Après avoir lu ce guide, vous serez prêt à créer votre structure juridique pour exercer en tant que travailleur indépendant.

Créer son auto-entreprise : définition et conditions pour se lancer

Si le statut de la micro-entreprise est accessible au plus grand nombre, il est nécessaire de respecter quelques règles de base pour pouvoir devenir auto-entrepreneur.

Qu’est-ce qu’une auto-entreprise ?

Une auto-entreprise est une forme simplifiée d’entreprise individuelle, offrant des démarches administratives allégées et un régime fiscal avantageux. Les avantages incluent une gestion comptable simplifiée. Cependant, il existe des plafonds de chiffre d’affaires et une couverture sociale limitée.

Les conditions requises pour devenir auto-entrepreneur

Pour créer une micro-entreprise, vous devez être majeur ou mineur émancipé, résider en France, et être citoyen français, ressortissant de l’Union européenne, ou titulaire d’un titre de séjour valide. La majorité des activités commerciales, artisanales et libérales sont éligibles, à l’exception de certaines professions réglementées pouvant nécessiter une formation spécifique.

Combien coûte la création d’une auto-entreprise ?

Théoriquement, créer sa micro-entreprise ne coûte rien si vous le faites vous-même. Il n’y a pas de coût lié à la création en elle-même. Vous pouvez littéralement ouvrir votre entreprise pour 0 €. Bien entendu, il y a aura ensuite des frais liés à votre activité, mais finalement, le coût de fonctionnement est très faible. Il peut se limiter à quelques dizaines d’euros par mois (hors cotisations sociales liées à votre activité).

Cependant, si vous souffrez de la phobie administrative, des tiers peuvent vous proposer de faire la création de votre statut auto-entrepreneur pour vous en tant que mandataire. Leurs services vous permettent de ne pas avoir à gérer cette partie, mais cette prestation sera payante, ce qui semble normal. Des prestataires en ligne peuvent vous proposer cela pour environ 100 à 200 €.

Les formalités administratives de création d’une auto-entreprise

Lors de la création de votre micro-entreprise, vous devez suivre, dans l’ordre, 2 grandes étapes que je vous détaille ci-après.

Choix de l’activité

La première étape pour créer une auto-entreprise est de déterminer la nature de votre activité : commerciale, artisanale ou libérale. Il est crucial de vérifier la faisabilité et la rentabilité de votre projet. Une étude de marché, même simplifiée, vous aidera à comprendre votre secteur d’activité et à identifier vos clients potentiels.

Déclaration de l’activité

Où et comment déclarer son auto-entreprise ?

La déclaration de votre activité se fait désormais via le site du Guichet unique des entreprises. Ce portail centralisé simplifie les démarches en regroupant toutes les formalités administratives nécessaires.

Guide pas à pas pour déclarer son activité en ligne :

  1. Rendez-vous sur Inpi.fr.
  2. Créez un compte ou connectez-vous.
  3. Sélectionnez “Déposer une formalité de création d’entreprise” et suivez les instructions.
  4. Remplissez les informations requises concernant votre identité, votre activité, et votre adresse.
  5. Téléchargez les pièces justificatives demandées, telles qu’une pièce d’identité et un justificatif de domicile.
  6. Soumettez votre déclaration.

Une fois votre déclaration validée par l’INPI, vous recevrez un numéro SIRET, indispensable pour commencer votre activité.

J’attire votre attention sur le fait que vous devez avoir, au préalable, créé votre identité numérique afin de pouvoir vous connecter de manière officielle avec FranceConnect+. Sans quoi, il sera impossible de valider la création sur l’INPI. Ils vous demanderont de vous acquitter d’un certificat numérique pour plus ou moins 100 €. Ce coût peut être évité en créant son identité numérique au préalable.

Ouverture de compte URSSAF

Généralement, avant de se rendre sur le site de l’URSSAF, il est nécessaire d’attendre de recevoir son SIRET. Sans ce numéro, vous ne pourrez pas avancer plus loin, mais rassurez-vous dans 99% des cas, celui-ci vous est délivré sous 15 jours.

Pourquoi ouvrir un compte URSSAF ?

Après l’enregistrement de votre activité sur Inpi.fr, il est crucial d’ouvrir un compte auto-entrepreneur sur le site de l’URSSAF. Ce compte vous permettra de gérer vos cotisations sociales et de déclarer votre chiffre d’affaires.

Étapes pour ouvrir un compte URSSAF :

  1. Rendez-vous sur le site dédié aux auto-entrepreneurs.
  2. Cliquez sur Mon Compte en haut à droite.
  3. Saisissez les informations requises dans la partie droite de l’écran, incluant votre numéro SIRET (14 chiffres) et votre numéro de Sécurité sociale.
  4. Validez votre inscription et accédez à votre espace personnel.
Pour créer votre compte sur le site de l’URSSAF, cliquez sur Mon compte en haut puis compléter la partie droite

Pièces justificatives nécessaires

Pour compléter votre déclaration et ouvrir votre compte, préparez les documents suivants :

  • Pièce d’identité (carte nationale d’identité, passeport, etc.).
  • Justificatif de domicile (facture d’électricité, quittance de loyer, etc.).
  • Attestation de non-condamnation pour certaines professions réglementées.

Obligations fiscales et sociales

En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes soumis à l’impôt sur le revenu. Vous pouvez opter pour le versement libératoire de l’impôt. Cela signifie que vous payez votre impôt sur le revenu directement avec vos cotisations sociales. C’est un choix qui permet de ne plus avoir à payer sur ses revenus tirés de la micro-entreprise.

Vos cotisations sociales sont calculées en pourcentage de votre chiffre d’affaires. Elles couvrent les prestations sociales telles que la santé et la retraite. Vous n’avez rien à payer si vous n’encaissez aucun paiement de client.

Si votre chiffre d’affaires dépasse certains seuils, vous devrez collecter et reverser la TVA. Consultez mon guide pour mieux comprendre la TVA en micro-entreprise. Selon votre activité et le lieu d’exercice, vous serez soumis ou non à la CFE, la cotisation foncière des entreprises. Son montant varie selon le lieu de domiciliation de l’entreprise. Je paie environ 250 € par an sous ce statut dans un petit village au fin fond de la Bourgogne. En région parisienne, le coût peut atteindre ou dépasser les 1 000 €. Il existe des exonérations dans certains cas.

Aides et accompagnements disponibles pour créer une auto-entreprise

Des aides financières comme l’ACRE et des dispositifs d’accompagnement par les Chambres de commerce et des réseaux professionnels sont disponibles pour soutenir les auto-entrepreneurs.

Créer votre entreprise est une démarche accessible grâce à des formalités simplifiées. En suivant les étapes d’inscription auprès de l’INPI et de l’URSSAF dans l’ordre, vous pouvez lancer votre activité rapidement et sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit. Pour en savoir plus sur la micro-entreprise.

2 réflexions sur “Comment créer son auto-entreprise ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut